RUDN — 62 : «Des milliers d’histoires — une seule université!»

RUDN — 62 : «Des milliers d’histoires — une seule université!»

Le 4 février, des milliers d’étudiants, d’anciens élèves et d’invités célébreront l’anniversaire de leur Alma mater en ligne. La RUDN fait un pas dans sa nouvelle année de vie et ses projets sont grandioses.

Chaque jour, l’université transmet des connaissances aux étudiants, contribue au développement professionnel de son personnel et ne laisse pas les diplômés oublier le début de leur parcours professionnel. D’autres leaders, d’autres découvertes et d’autres réalisations les attendent alors qu’ils prennent leur départ à l’Université de l’amitié des peuples de Russie.

Diffusion en direct aura lieu le 4 février à 17h00 (heure de Moscou)

Programme

 

17h00 — Discours de bienvenue du recteur Oleg Yastrebov et du président Vladimir Filippov.

17:10 — Film d’anniversaire de la RUDN.

17:30 — Les diplômés vont féliciter l’Université:

 

  • Pyotr Kucherenko (Russie), secrétaire d’État et vice-ministre des sciences et de l’enseignement supérieur de la Fédération de Russie, diplômé en 1992 de la faculté des sciences humaines et sociales.
  • Gaspar Carolina Ramirez (Mexique) — Directeur et fondateur de la Maison de l’amitié Russie-Mexique, consul honoraire de Russie à Puebla, diplômé de la faculté des lettres en 2002.
  • Yeo Adama (Côte d’Ivoire) — Commissaire national aux droits de l’homme, premier président de l’ASAFSTU RUDN, diplômé de la faculté de droit en 1996.
  • Club Ibn Sina des diplômés jordaniens des universités et des instituts de l’ex-URSS.
  • Association pan-grecque des diplômés des universités de l’ex-URSS (Grèce).

18:00 — Programme du concert

«Rythmes d’amitié», «Orties», «AMAREN», «Arc-en-ciel» et «Canto» — des artistes talentueux racontent leurs histoires à travers le chant et la danse.

Programme du concert

La «dabka» arabe est un élément traditionnel des fêtes de la RUDN, alors pourquoi est-elle toujours préférée? La présence de cette danse dans le programme du concert est un hommage particulier à la tradition. Selon les coutumes arabes, la «dabka» était dansée lors de toutes les célébrations importantes: lors des anniversaires ou des mariages. Il existe de nombreuses variantes de cette danse, mais la meilleure «dabka» se danse sans aucun doute sur la scène de la RUDN.

 


La danse folklorique bavaroise «Schuhplatter» est parfois appelée «danse du mariage». Elle implique des mouvements rapides, presque acrobatiques, avec des battements de pieds et de semelles de chaussures, des sauts et des tours. Les hommes, pendant la danse, s’amusent et font les fous au son du jodel. Les filles se comportent comme des coquettes, virevoltant avec grâce et soulevant les ourlets de leurs dirndls (robes traditionnelles bavaroises, composées d’un chemisier avec un corsage et d’une jupe colorée avec un tablier ajouré) pour mettre en valeur leurs jambes fines. Les mouvements de danse bavaroise sont si vivants et amusants que même la personne la plus timide du public est prête à danser !


«Shosholoza» est une chanson des mineurs sud-africains et l’hymne tacite de l’Afrique du Sud, un symbole de la lutte de millions de citoyens pour leurs droits. Le mot zoulou shosholoza signifie aller de l’avant ou ouvrir la voie à ceux qui suivent. La chanson est devenue mondialement célèbre en 1995 après que l’équipe sud-africaine a remporté la Coupe du monde de rugby. Depuis lors, elle a été chantée par de nombreux artistes célèbres. Sur la scène de la RUDN, «Shosholoza» sera interprétée par le studio folk «Nettle» dans une collaboration inhabituelle avec un batteur du Bénin.


La chanson légendaire «Money, money» du film oscarisé «Cabaret» sera interprétée spécialement pour l’anniversaire de la RUDN par un duo créatif du studio vocal «Raduga». Les gars vont ravir le public avec une comédie musicale charismatique : excellent chant, chorégraphie et effets spéciaux. Leur imagerie inspirée des années trente vous plongera dans l’atmosphère de l’époque.

 

 


La danse d’invitation ossète «Khonga kaft». Cette danse illustre la relation entre un homme et une femme. Il a des règles strictes de performance, notamment le respect d’une certaine distance. À l’origine, la danse était exécutée par un seul couple, puis le nombre de danseurs a augmenté, et maintenant elle peut être exécutée par plusieurs couples. Les mouvements sont très réservés, doux, sans transitions abruptes. Les filles ne regardent jamais ouvertement leurs partenaires, elles se déplacent avec des yeux modestement baissés. Les hommes ne les quittent pas des yeux, leur témoignant leur respect et exprimant leur sympathie à leur égard.


La composition vocale et chorégraphique «Miss Saigon» en vietnamien interprétée par Lo Pa Panh. Panh est un excellent étudiant, un militant de la communauté vietnamienne et le diplômé du 400e anniversaire de la faculté de droit de son pays. Ce type polyvalent, souriant et élégant est le chanteur principal de l’école vocale Interclub. Avec les filles délicates et fragiles du Lotus Dance Group, Panh interprétera la composition vocale et chorégraphique «Miss Saigon» en vietnamien. Le Vietnam d’aujourd’hui est un pays moderne, développé et amical du 21ème siècle. Cela se reflète à la fois dans la chanson elle-même et dans les tenues des filles, qui combinent des robes traditionnelles Aozai avec des pantalons modernes.

 

Également au programme:

Chansons interprétées par des chanteurs principaux des studios «Rainbow» et «Canto» : Deni Muchugia Makumi (Kenya), Lydia Liholetova (Moldavie), Bogdan Botsman (Kazakhstan), Obam Ella Donald (Cameroun).

Chaque numéro est une histoire. La RUDN: des milliers d’histoires — une seule université !

Vie à l’URAP
06 Feb
«Ce sont les pompiers et les médecins qui sauvent des vies, mais ce sont les physiciens et les mathématiciens qui changent le monde. Se rendre compte que les relations publiques peuvent aussi le faire est le meilleur des avantages» — Alina Rechetnikova

Alina est étudiante de quatrième année de la RUDN spécialisée dans les relations publiques et la publicité. Elle figure souvant dans nos documents. L’année dernière Alina et son équipe ont remporté la première place dans le concours national de relations publiques «Archer Future». Elle a remporté les prix PROBA Awards dans la catégorie «Meilleur projet de communication théorique», et lors de l’Olympiade «Je suis un professionnel» de Yandex elle a été lauréate dans la catégorie «Publicité et relations publiques». Elle a remporté 16 prix au festival «Yarpiar» de Krasnoyarsk avec l’équipe «4-PFUR». Elle parle de son choix de profession et de la manière de tout gérer dans une interview avec Alina Rechetnikova pour le projet médiatique «Le temps des possibilités — l’université des réalisations» à l’occasion de l’anniversaire de la RUDN.

Vie à l’URAP
06 Feb
«Si tout se passe comme prévu, je deviendrai chirurgien buccal et j’ouvrirai mon propre hôpital au Zimbabwe», déclare Maburassi Brian Tchenjeraï, étudiant en médecine dentaire de la RUDN du Zimbabwe

Des leaders zimbabwéens, des sourires africains, de délicieux mangas et des difficultés de traduction — dans l’interview de Maburassi Briane Tchenjeraï, étudiant en médecine dentaire à l’Institut de médecine et président de la communauté zimbabwéenne de la RUDN.

Vie à l’URAP
06 Feb
«Le bénévolat est une occasion de mieux connaître le monde», — Carinai Beatriz Caceres Ortega, étudiante de la RUDN du Paraguay

Comment se passe un déménagement du Paraguay vers la Russie? Et le travail pour la chaîne de télévision internationale RT? Carina Beatriz Caceres Ortega, étudiante en première année de master à la Faculté des sciences humaines et sociales dans la filière «Relations internationales», en parle.