Nouvelle revue de la RUDN University — «Macrosociolinguistique et langues minoritaires»

Nouvelle revue de la RUDN University — «Macrosociolinguistique et langues minoritaires»

Une nouvelle revue académique «Macrosociolinguistique et langues minoritaires» («Macrosociolinguistics and Minority Languages») a été lancée à l’Institut des langues contemporaines, de la communication interculturelle et des migrations. Le rédacteur en chef est Svetlana Alekseevna Moskvitcheva, directrice de l’ILCCIeM, professeur associé et docteur en philologie.

La revue «Macrosociolinguistique et langues minoritaires» publiera des articles en russe et en anglais, ainsi que dans des langues minoritaires — les langues des minorités nationales (ethniques). La revue vise à aborder des questions dans les domaines de la politique linguistique, de la stratification fonctionnelle des langues dans différentes situations linguistiques, de la recherche sur les composantes psychologiques des situations linguistiques, de la normalisation et de la codification des langues minoritaires.

Actualité et thématique

  • hautement spécialisée;
  • est liée au champ disciplinaire de la macrosociolinguistique ainsi que du droit linguistique et de la psycholinguistique;
  • le domaine comprend les questions des contacts des langues et des situations linguistiques, des dynamiques sociolinguistiques, de la politique linguistique et de l’aménagement linguistique, ainsi que des représentations sociales de la langue.

Buts et objectifs

  • développer la collaboration scientifique entre les sociolinguistes russes et étrangers, ainsi qu’entre les spécialistes de domaines connexes;
  • présenter aux lecteurs les dernières recherches russes et internationales dans le domaine de la macrosociolinguistique;
  • publier les résultats de recherches originales, théoriques, appliquées et descriptives;
  • former et diffuser des connaissances scientifiques sur différentes situations linguistiques à un large éventail de lecteurs.

Vous verrez

  • numéros thématiques réguliers avec des co-rédacteurs russes et étrangers invités;
  • une rubrique régulière consacrée à la revue des travaux scientifiques «Macrosociolinguistique en Russie et dans le monde»;
  • une rubrique éducative régulière intitulée «Le complexe en toute simplicité», destinée à un large public;
  • une plateforme de discussion pour débattre des questions liées à la préservation des langues, à la politique linguistique et à la planification linguistique;
  • une rubrique régulière «Parole aux jeunes».

«Le besoin d’une édition qui rassemble de différentes approches théoriques et méthodologiques dans le domaine de la recherche sur les langues minoritaires se fait attendre depuis longtemps.

Quel est notre objectif? Nous avons besoin d’une plateforme pour publier des recherches multidisciplinaires sur les langues minoritaires à travers les méthodes de différents domaines d’étude: macrosociolinguistique, droit, ethnologie, histoire, philosophie, psychologie et dialectologie.

La revue a une mission sociale importante — préserver et soutenir les langues minoritaires. À cet égard, la revue publiera des articles bilingues (russe/anglais et langues minoritaires)», — Svetlana Moskvitcheva, rédactrice en chef de la revue «Macrosociolinguistique et Langues minorotaires».

Pour mémoire

La revue sera publiée 2 fois par an en russe et en langues de la Fédération de Russie, en anglais, en français, en espagnol et en italien. La revue est internationale, tant au niveau de son comité de rédaction et de son conseil d’experts qu’au niveau des auteurs et des thèmes de ses publications.

Il est prévu que la revue sera publiée uniquement sous forme électronique, sans abonnement. Le nombre minimal d’articles par numéro est de 10. Outre les articles scientifiques, le comité de rédaction accepte également les critiques scientifiques et publie des comptes rendus de monographies, des informations sur les conférences, les projets de recherche, etc. La composition préliminaire du comité de rédaction comprend des scientifiques d’Autriche, du Canada, de France, d’Irlande, d’Écosse, d’Espagne, de Grande-Bretagne et du Royaume-Uni.

Recherche
16 Jan
Linguiste RUDN: l'intimidation et la rhétorique militaire dans les médias pendant la pandémie rendent les gens pessimistes

Dans la conversation sur COVID-19, la télévision, les journaux, les magazines et les médias sociaux se tournent vers des métaphores de batailles qui font que combattre une pandémie ressemble à une guerre. En outre, le coronavirus est souvent discuté dans un ton trop alarmant et menaçant. Ce problème est si aigu que même le terme «infodémie», qui décrit la panique dans les médias et les réseaux sociaux, est apparu. Les linguistes de RUDN ont étudié comment une telle langue affecte l’état des gens.

Recherche
29 Dec 2022
Les écologistes des Mines ont trouvé une vulnérabilité dans le calcul de la teneur en matière organique dans les sols arables à partir de données de télédétection de la Terre

Les écologistes ont montré que l’une des méthodes qui déterminent la teneur en matière organique du sol s’avère inefficace après les précipitations. Des études ont montré que l’exposition à la pluie sur la surface exposée des sols arables entraîne une diminution de la précision de la simulation de la teneur en matière organique de 70%. Les écologistes de RUDN ont également proposé comment compenser ce phénomène négatif et augmenter la précision des calculs jusqu’à 84%.

Recherche
27 Dec 2022
La RUDN et la Société écologique russe conviennent de créer un Centre de diplomatie verte

Le recteur de la RUDN Oleg Yastrebov et le chef de la Société écologique russe Rachid Ismaïlov ont signé un accord de coopération le 22 novembre. L’objectif principal est de créer un centre pour la diplomatie verte.