Un journaliste, un médecin et un architecte se sont rencontrés un jour... au festival «Tavrida ART»

Un journaliste, un médecin et un architecte se sont rencontrés un jour... au festival «Tavrida ART»

Les étudiants ont prouvé que la création artistique était accessible à tous, quel que soit leur profession. Junior de la Guinée-Bissau est journaliste, Chayan de l’Iran est un futur médecin, Vaïl de la Syrie est architecte. Tous ensemble ils forment un groupe musical. Ils ont joué du saxophone, de la guitare, du tambour, ils ont chantaient et dansaient au grand festival " Tavrida ART " qui a eu lieu du 8 au 12 septembre dans la baie Kapsel en Crimée.

Les étudiants font part de leurs impressions:

«Art-cluster “Tavrida” c’est la possibilé de prendre connaissance avec la Russie en dehors des réseaux sociaux. Ici j’ai chanté, j’ai joué du tambour et je prenais plaisir de la vie. En plus j’ai appris à partager mon expérience et à travailler en équipe. Je conseille à tous les étudiants de prendre part à de tels évènements, c’est l’occasion de se développer, de créer des produits créatifs de tous genres et de toutes les directions», a dit Da Silva Teichéra Junior Isidrou (Guinée-Bissau), étudiant de la 2e année d’études de la faculté des lettres.

«Art-cluster “Tavrida” m’a inspire à la réalisation de nouveaux objectifs. Il y a beaucoup de gens avec de grandes ambitions, de grands désirs. J’ai joué dans un groupe musical et avec mes amis étrangers j’offrait la joie aux gens. J’ai appris à être membre d’une équipe. De tels festivals sont une occasion de trouver des compagnons d’esprit, d’aider les autres gens et de recevoir une expérience», a dit Azari Chayan de l’Iran, étudiant en médecine de la 4e année d’études («Thérapeutique»).

«“Tavrida” est associé à la paix, à l’amour, aux rêves et à l’art. Ici je n’ai pas seulement joué du saxophone et de la guitare, mais aussi j’ai apprs à émaner mon esprit positif pour tout le monde. Cela vaut le coup que les étudiants prennent part à de tels festivals, c’est un bon terrain pour échanger de l’expérience!», a dit Alhatib Vaïl de la Syrie, étudiant de la 2e année d’études de l’Académie de génie.

Pour mémoire

Art-cluster Tavrida c’est un écosystème des projets pour la réalisation du potentiel créatif et professionnel des jeunes hommes de la culture et des arts.

Vie à l’URAP
23 May
«J’aime créer quelque chose de nouveau — j’ai trouvé ma place dans les sciences» — Ngbala-Okpabi Obarijima Godwin Samuel, étudiant à l’Académie d’ingénierie de RUDN

Obarijima est venu du Nigéria et est entré à la RUDN en 2016. Il est actuellement en première année de master à l’Académie d’ingénieurs et a déjà réussi à déposer un brevet. L’entretien porte sur les raisons pour lesquelles il a décidé d’étudier en Russie, sur l’enregistrement des brevets et sur les moteurs VR5.

Vie à l’URAP
17 May
Victoria Orlova, étudiante à l'Institut de médecine de RUDN: Pendant mes quatre années d'études, une seule pensée me vient à l'esprit: «Pourquoi la profession d'infirmière est-elle si peu valorisée?»

Il existe une perception commune selon laquelle le rôle d'une infirmière est de servir et d'apporter. Mais ce n'est absolument pas le cas. Je m'appelle Victoria Orlova, je suis étudiante en quatrième année à l'Institut de médecine de RUDN, avec une spécialisation en soins infirmiers.

Vie à l’URAP
25 Apr
Résultats de la hotline du recteur de la RUDN avec les étudiants étrangers — le 15 avril

Le 15 avril, le recteur de RUDN, Oleg Yastrebov, a organisé la troisième réunion avec les étudiants étrangers de l’université. 213 utilisateurs ont rejoint la réunion en ligne. 32 présidents des communautés des étudiants étrangers étaient présents en personne dans la salle. Les élèves ont envoyé 23 questions au recteur à l’avance et ont posé 40 questions pendant la session de chat.