Сapitule, la maculature: RUDN Univeristy collecte 39 tonnes de papier à recycler

Сapitule, la maculature: RUDN Univeristy collecte 39 tonnes de papier à recycler

En un an et demi, RUDN University a collecté 39 tonnes de papier à recycler. La plus «verte» des universités de la Russie (selon le classement international UIGreenMetric) a sauvé 652 arbres, c’est-à-dire un hectare de bois. 

C’est dans le bâtiment principal de RUDN University qu’on a collecté le plus de papier – 3,4 tonnes. La faculté des sciences humaines et sociales en a collecté 2,8 tonnes, l’institut agraire et technologique en a collecté 2 tonnes. 

Une tonne de vieux papiers recyclés permet de sauver jusqu’à 16 arbres, et d’économiser jusqu’à 27 litres d’eau et 680 litres de pétrole, et d’éviter l’émission de jusqu’à 1 tonne de CO2 dans l’atmosphère. 

En un an et demie également, sur le territoire de l’université, on a planté 550 arbustes vivaces, 50 fleurs vivaces et 40 mille fleurs annuelles. Les plantes sont près de 20 bâtiments académiques et près de 14 résidences de RUDN University. Des fleurs vivaces embellissent le territoire du 15ème bâtiment de la résidence universitaire récemment construit. 

RUDN University est l’université la plus «verte» de la Russie, selon le classement international écologique des universités GreenMetric. Notre Université est le numéro un parmi les universités russes sur les caractéristiques «Politique de transport», «Recyclage des déchets» et «Ressources en eau». 

En plus du papier, à RUDN University on collecte pour recyclage:

  • Des piles, des couvercles en plastique qu’on met dans des poubelles de recyclage dans les bâtiments universitaires;
  • Du verre et du plastique qu’on met dans des poubelles sur le territoire de l’université;
  • Des vêtements et du textile qu’on met dans des boîtes spéciales au vestiaire du bâtiment principal et à Interclub. 

Rejoignez-nous et sauvez la planète avec RUDN University!

Vie à l’URAP
08 Oct
«Je me suis toujours sentie comme une Russe dans mon âme», — Kasuni Pokuneguda, étudiante de l’URAP

Les contes de fées de Pouchkine, l’amour des enfants, la mise en place d’un nouveau programme éducatif et une thèse à Oxford. Comment l’affection d’enfant a influencé le choix de l’université, quel rôle a joué le prestige de l’URAP et comment Kasuni Pokuneguda, une étudiante du Sri Lanka, voit son avenir.

Vie à l’URAP
05 Oct
Comment les rêves d'enfance cèdent la place aux principes de la vie: «Quand j'ai mis une blouse blanche pour la première fois, quelque chose a cliqué à l'intérieur»

Aman Mohammad Suleiman est étudiant à la Faculté de médecine à l’URAP. Il y a six ans, il est venu d’Afghanistan rêvant d’un métier d’ingénieur. Mais, comme on sait, un homme joue de la trompette et le destin joue avec un homme. Aman s’est inscrit à la faculté de médecine, il envisage aujourd’hui de devenir réanimateur et est fier de ce choix.

Vie à l’URAP
16 Sep
Comment un étudiant algérien a appris à utiliser les obstacles et a été inspiré par de grands entrepreneurs

La langue russe est le premier obstacle auquel Amin Mesaudi, étudiant de 4e année à l’URAP, a été confronté sur le chemin de son rêve. Le rêve est de devenir un grand entrepreneur. Les idoles sont Jack Ma, qui a créé Alibaba et Steve Jobs, qui a finalement rendu le monde dépendant des gadgets. Mais, contrairement à eux, originaire d’Algérie, Amin est déterminé à faire des études supérieures et seulement ensuite à faire carrière.