Résultats de la hotline du recteur de la RUDN avec les étudiants étrangers — le 15 avril

Résultats de la hotline du recteur de la RUDN avec les étudiants étrangers — le 15 avril

Le 15 avril, le recteur de RUDN, Oleg Yastrebov, a organisé la troisième réunion avec les étudiants étrangers de l’université. 213 utilisateurs ont rejoint la réunion en ligne. 32 présidents des communautés des étudiants étrangers étaient présents en personne dans la salle. Les élèves ont envoyé 23 questions au recteur à l’avance et ont posé 40 questions pendant la session de chat.

Sur le soutien social

«Nous avons alloué 6 millions de roubles pour le soutien social des étudiants. Nous avons mis en œuvre des décisions de ne pas expulser les étudiants pour non-paiement, nous accordons des versements et des reports sur les frais de scolarité et de foyer. 701 étudiants étrangers ont bénéficié d’une aide sociale de l’université», a déclaré Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Sur le format de l’étude

«Les étudiants étrangers qui se trouvent en Russie font leurs études à temps plein. Les étudiants qui ne sont pas en Russie poursuivent leurs études en utilisant les technologies à distance», — Yulia Ebzeeva, première vice-rectrice aux affaires académiques de la RUDN.

Sur l’Attestation d’état de fin d’études et de la soutenance des thèses de fin d’études.

«Tous les étudiants étrangers, à l’exception des étudiants en médecine, pourront passer les examens d’État et soutenir leurs thèses à distance. Il est conseillé aux étudiants en médecine de revenir ou de prendre un congé académique afin de réussir les examens», — Yulia Ebzeeva, première vice-rectrice aux affaires académiques de la RUDN.

Sur l’absence de photos d’étudiants dans la base de données de RUDN

«L’université introduit le système d’entrée dans le bâtiment “Face ID”. Le Centre multifonctionnel (MFC) de RUDN en collaboration avec les doyens adjoints prend des photos des étudiants et du personnel afin de les introduire dans la base de données», — Olesya Saginbaeva, chef du département commercial.

«Lorsqu’un étudiant entre dans le bâtiment et applique le laissez-passer, sa photo s’affiche sur le moniteur du bureau de sécurité. Si la carte de campus fonctionne, mais que la photo n’est pas affichée, l’étudiant est obligé d’être laissé entrer», — Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Sur les dettes académiques

«Les étudiants ayant jusqu’à 3 dettes académiques ne seront pas expulsés avant le 15 septembre. Je vérifie individuellement tous les ordres d’expulsion. Tous les dossiers des étudiants sont vérifiés. S’il est possible de ne pas expulser un étudiant, nous ne le ferons pas», a déclaré Yulia Ebseeva, première vice-rectrice aux affaires académiques de la RUDN.

Sur le transfert des étudiants étrangers vers le RUDN

«Un étudiant étranger ne peut pas être transféré d’une université technique à une filière des scinces humains à la RUDN car le financement de son éducation est assuré par les spécialités techniques. Si un étudiant fait ses études sur la base d’un contrat, alors la question du transfert est résolue individuellement, le programme de l’étudiant est étudié.

L’université dispose d’un système de transfert des étudiants d’une autre université. Un étudiant doit rédiger une lettre de transfert, obtenir le consentement de l’université où il fait ses études, alors la RUDN fera une demande de transfert auprès du Ministère de l’éducation et des sciences. Dans 99% des cas, ces demandes sont satisfaites», — Larisa Efremova, vice-rectrice aux activités internationales de la RUDN.

Sur les frais de scolarité

«Les étudiants étrangers de l’Équateur ont des problèmes pour transférer de l’argent en Russie via la banque Raiffeisen. Certains étudiants parviennent quand même à effectuer le transfert. La banque a augmenté les frais de 10 à 60 dollars — nombreux sont ceux qui ne veulent pas les payer. Mes collègues et moi travaillons sur cette question.

Quant au paiement, l’université met en œuvre tous les moyens possibles. Nous émettons des factures en roubles sans aucun problème, nous ne facturons pas de pénalités. Les étrangers paient leurs frais de scolarité au moyen d’un code QR à la Sberbank. Il est possible de placer les devises étrangères sur un compte russe ou de les encaisser et de venir à la banque avec elles pour payer les frais de scolarité et d’hébergement», — Olesya Saginbaeva, chef du département commercial de la RUDN.

Sur les Conseils de thèse

«Le 31 juillet les conseils de thèse de l’ancienne nomenclature ferment dans tout le pays. A partir du 1er septembre, une nouvelle nomenclature sera introduite. Par exemple, à l’Institut juridique, au lieu du Conseil pour le droit constitutionnel, administratif et financier, il y a un conseil pour le droit public. Les thésards ne doivent pas s’inquiéter, cela facilitera le processus de soutenance. Il y a des cas où une revue de droit administratif est conforme et une revue de droit constitutionnel ne l’est pas, mais maintenant elle sera conforme à toutes les spécialités», — Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Sur le redoublement de l’année d’études à la faculté préparatoire

«Si un étudiant étranger de première année a de sérieux problèmes avec la langue russe, il rédige une demande de congé académique à la faculté, puis vient rédiger une demande de cours de langue russe à la faculté préparatoire. Nous traitons chaque situation individuellement», a déclaré Yulia Ebzeeva, première vice-rectrice aux affaires académiques de la RUDN.

«S’il y a eu des problèmes techniques pendant l’étude à la faculté préparatoire numérique, l’année est répétée aux frais de RUDN», Larisa Efremova, vice-rectrice aux activités internationales.

«Nous avons alloué plus de 8 millions de roubles pour des cours supplémentaires de langue russe», — Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Sur la cantine et l’espace de co-working dans le bâtiment des facultés des sciences humaines et naturelles (EGF)

«A partir du 1er septembre, une cantine sera ouverte dans le bâtiment des EGF à Miklukho-Maklaya 10k2. <...> De plus, un espace de co-working est en cours de création dans le bâtiment. Aujourd’hui, j’ai vu le projet — tout sera fait selon les normes mondiales», — Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Sur l’examen médical et la dactyloscopie

À partir du 29 décembre 2021, les ressortissants étrangers présents en Russie devront se soumettre à un examen médical, à une prise d’empreintes digitales et à une photographie.

«Nous voulons pouvoir effectuer ces procédures au Centre clinique et diagnostique (KDC) de RUDN. La semaine prochaine, je rencontrerai l’adjoint au maire de Moscou chargé des affaires sociales. Je soulèverai la question de l’inclusion de notre polyclinique dans la liste des institutions où les gens peuvent être examinés», a déclaré Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Actuellement, les examens médicaux peuvent être effectués dans six établissements médicaux. Les adresses sont disponibles à l’adresse suivante.

Sur les travaux du TUIS

«Nous allons tenir une grande réunion sur le TUIS. Le nouveau système est prêt, il est maintenant testé dans certaines facultés. Nous allons peut-être le mettre en œuvre massivement déjà maintenant afin de résoudre le problème d’accès à l’ancien système», — Oleg Yastrebov, recteur de la RUDN.

Sur l’aide financière aux étudiants russes

«Tout étudiant qui fait ses études sur la base du budget peut obtenir une aide financière. Vous devez rédiger une demande et la commission déterminera le montant. Tous les autres étudiants reçoivent des bons d’alimentation», a déclaré Sergey Bazavluk, vice-recteur aux affaires étudiantes de la RUDN.

Vie à l’URAP
23 May
«J’aime créer quelque chose de nouveau — j’ai trouvé ma place dans les sciences» — Ngbala-Okpabi Obarijima Godwin Samuel, étudiant à l’Académie d’ingénierie de RUDN

Obarijima est venu du Nigéria et est entré à la RUDN en 2016. Il est actuellement en première année de master à l’Académie d’ingénieurs et a déjà réussi à déposer un brevet. L’entretien porte sur les raisons pour lesquelles il a décidé d’étudier en Russie, sur l’enregistrement des brevets et sur les moteurs VR5.

Vie à l’URAP
17 May
Victoria Orlova, étudiante à l'Institut de médecine de RUDN: Pendant mes quatre années d'études, une seule pensée me vient à l'esprit: «Pourquoi la profession d'infirmière est-elle si peu valorisée?»

Il existe une perception commune selon laquelle le rôle d'une infirmière est de servir et d'apporter. Mais ce n'est absolument pas le cas. Je m'appelle Victoria Orlova, je suis étudiante en quatrième année à l'Institut de médecine de RUDN, avec une spécialisation en soins infirmiers.

Vie à l’URAP
28 Mar
Rapide et pratique: le Centre multifonctionel (MFC) de RUDN a fourni plus de 132 000 services au cours de l'année

Jusqu’à 1 500 visiteurs par jour se rendent au centre multifonctionnel de RUDN. Plus de 132 000 services ont été fournis par les spécialistes au cours de l’année. La RUDN est la première université à avoir ouvert un MFC.