Les plus forts, les plus ambitieux et les plus audacieux – 40 étudiants ont participé à l’Ecole de jeunes étudiants actifs «Moi – je suis une légende!»

Les plus forts, les plus ambitieux et les plus audacieux – 40 étudiants ont participé à l’Ecole de jeunes étudiants actifs «Moi – je suis une légende!»

40 étudiants de l’Université RUDN dirigés par 10 coachs ont passé 2 semaines à travailler en équipe en essayant de trouver les solutions des plus grands problèmes des jeunes étudiants. L’école « Moi- je suis une légende » devient une chasse au trésor sans précédant qui permet aux étudiants de tester leurs compétences, rester inventifs, curieux et créatifs.

Le programme tournait autour de l’idée principale : un monde apocalyptique, où les cultures et les peuples ne s’entendent plus du tout, le système éducatif s’écroule sous le poids des complications techniques et autres. Les jeunes qui ont participé au programme de cette école devaient proposer leurs idées concernant la restauration de l’équilibre mondial.

La formation s’est terminé par une cérémonie de remise des diplômes aux participants».

Kirill Bogatirev, président du Comité des étudiants de l’Université RUDN: «Quand il faut organiser un tel événement pour la première fois, c’est vrai que ce n’est pas facile. On commence à avoir des doutes, des peurs, on s’inquiète beaucoup. Est-ce que ça va marcher ? Mais au bout de deux jours j’ai déjà compris que ça valait le coup de faire tout cela. 4 projets intéressants sont accomplis, on a entendu beaucoup d’idées concernant l’amélioration de la vie des étudiants, et on a fait tout cela ensemble. Suis-je satisfait de ce résultat ? Oui, vraiment. Cette école c’est une nouvelle étape dans la vie du Comité des étudiants. Je suis sûr que les équipes iront jusqu’au bout dans la réalisation de leurs projets et deviendront de vraies légendes dans l’histoire de l’Université !

Vie à l’URAP
25 May
Commencer par une entreprise familiale — continuer à chercher soi-même: comment un étudiant de l’URAP a trouvé sa vocation

Qais Abdulkader du Yémen a choisi sa future profession consciemment. Il était un étudiant assidu et déjà dans sa troisième année a gagné la première place à un forum international des sociétés pétrolières. L’étudiant a révélé le secret: comment tirer le meilleur parti de ses études à l’URAP et ne pas être déçu par sa profession.

Vie à l’URAP
20 May
«Enfant, je ne jouais pas aux mères et aux filles avec mes poupées, mais je les interviewais»

«Je suis profondément convaincu que si l’objectif est de changer le monde, le journalisme est l’arme la plus efficace et la plus rapide pour cela», — une étudiante du cours des masters de l’URAP aurait facilement partagé ces mots du scénariste britannique oscarisé, convaincue que la profession de journaliste est le meilleur moyen pour une personne avec de l’ambition et une langue acérée.

Vie à l’URAP
19 May
Connaissance de trois langues et des jeux de la Ligue des Champions: comment devenir journaliste sportif, life-hacking de l'étudiante de l’URAP Marieli Mendoza

Le poste de chroniqueur sportif est généralement une prérogative purement masculine. Mais l’étudiante de l’URAP, Marieli Mendoza, originaire du Venezuela, a réussi à démystifier ce mythe. Pour ce faire, elle a dû apprendre le russe à partir de zéro, étudier en profondeur l’analyse du sport et comprendre les lois du genre dans la rédaction de reportages et d’informations. Dans une interview, Marieli a parlé de ses records personnels.