Les mesures de sécurité et de protection de la santé à RUDN

Les mesures de sécurité et de protection de la santé à RUDN

  1. Les téléthermomètres sont fournis dans tous les bâtiments universitaires pour permettre la surveillance de la température du corps en continue à chaque entrée/sortie. Les personnes chez qui la température élevée est détectée sont mises dans les zones d’isolement temporaire jusqu’à l’arrivée des urgences.
  2. Les moyens de protection individuelle sont fournis aux étudiants : les distribution des masques et des gants à chaque entrée/sortie des bâtiments universitaires.
  3. Tout bâtiment universitaire est muni des distributeurs du liquide antiseptique pour désinfecter les mains, ainsi que des dispositifs qui permettent la purification de l’air tout en restant inoffensif.
  4. Salles de conférences, salles d’études,autres endroits publics sont nettoyés et désinfectés toutes les deux heures conformément aux dispositions de Rospotrebnadzor.
  5. On trouve le marquage spécial qui fait appel à la distanciation sociale dans tous les bâtiments de l’Université.

Le Centre de diagnostic médical de RUDN effectue l’examination quotidienne des membres de l’équipe universitaire ainsi que des étudiant.e.s pour permettre la détection rapide du coronavirus.

Les personnes malades ou les personnes suspectées d’être infectées sont transférées dans un bâtiment séparé de la résidence universitaire de RUDN. L’assistance médicale nécessaire 24h / 24 h et les trois repas chauds par jour leur y sont fournis.

Les règles à respecter par les personnes arrivant ou rentrant dans la résidence universitaire de RUDN:

  1. Les futur.e.s étudiant.e.s /les étudiant.e.s doivent remettre un certificat médical (rédigé en russe ou en anglais) qui contient le résultat négatif de l’étude en laboratoire effectué pour détecter COVID-19 par réaction de polymérase en chaîne 3 jours avant leur arrivée à l’Université.
  2. En cas d’absence du document cité ci-dessus les futur.e.s étudiant.e.s/les étudiant.e.s doivent se faire examiné.e.s pendant les 3 jours qui suivent la date de leur arrivée. L’examen nécessaire peut leur être proposé à titre payant au Centre du diagnostic de RUDN comme dans tout autre clinique. Le (la) (futur.e) étudiant.e réside dans le Centre d’adaptation des citoyen.ne.s étranger.e.s (TsAIG RUDN) jusqu’à l’obtention des résultats du test médical pour être ensuite redirigé.e.s vers la chambre de la Résidence universitaire qui lui sera attreibuée su le résultat du test COVID-19 est négatif.
  3. Dans des cas exceptionnels le test COVID-19 peut être proposé au (à la ) (futur.e) étudiant.e à titre gratuit si le.a dernier.e. annonce son incapacité financière de payer ce service en déposant une demande selon le règlement établi.

Renseignements.

Le Centre de diagnostic clinique (KDTs RUDN) fonctionne à RUDN ce qui permet d’offrir une aide médicale tout profil aux étudiant.e.s et aux membres de l’équipe universitaire.

Les services qu’offre le KDTs RUDN:

  • soins ambulatoires et polycliniques qualifiés;
  • examens médicaux par des spécialistes différents;
  • mesures de prévention et de remise en bon état de santé;
  • éducation sanitaire et hygiénique des étudiant.e.s et des employé.e.s de l'Université RUDN dans le domaine de la culture et de la santé, y compris la prévention des maladies d'origine sociale (alcoolisme, toxicomanie, sida, tabagisme), motivation à un mode de vie sain,  favoriser le sens de la responsabilité vis-à-vis de l’état de santé de chacun.e;
  • mesures collaboratives mise en place à d’autres départements de RUDN en vue de créer les conditions qui garantiraient la sécurité et la remise en forme physique, psychologique, sociale propre.

Pour éviter la propagation des maladies  sociales parmi les étudiant.e.s et les employé.e.s de la RUDN le KDTs RUDN offre aux étudiant.e.s et aux employé.e.s de la RUDN la possibilité de se faire examiné préalablement (les nouveaux.elles étudiant.e) et régulièrement ( une fois par an). Le service est couvert par la police d’assurance OMS ou bien par l’assurance médicale (étudiant.e.s étranger.e.s).

Ces mesures permettent d’identifier des cas des maladies telles que VIH, syphilis, tuberculose ou autres et éviter leur propagation.

Cet examen médical se fait en deux étapes:

  • d’abord on procède à identifier les maladies dangereuses et transmissibles. Pendant cette période les nouveaux (nouvelles) venu.e.s sont isolé.e.s et résident dans le Centre d’adaptation des étudiant.e.s étranger.e.s pour exclure toute possibilité de contact avec les autres. Tou.te.s les étudiant.e.s étranger.e.s sont vacciné.e.s au Centre KDTs RUDN en cas d’absence des vaccins nécessaires et ce dans les mesures prescrites par le Calendrier national des vaccinations de la Fédération de Russie.

Une fois la première étape terminée et en cas d’absence de résultats non souhaités les citoyen.e.s étranger.e.s sont redirigé.e.s  vers les chambres qui leur sont attribuées dans la Résidence universitaire.

  •  la deuxième étape incluse un examen médical plus ample avec la visite des spécialistes des profils différents, ainsi que les tests en laboratoire. La deuxième étape permet de détecter les maladies chroniques ou  aiguës et obtenir le certificat permettant les cours de sport.

Les citoyen.e.s étranger.e.s ont la possibilité de se  faire suivre au Centre KDTs RUDN. Ce service envisage un examen médical obligatoire une fois dans l’année, traitement des maladies en cas de besoin, remise des certificats médicaux nécessaires, assurance maladie valable sur tout le territoire de la Fédération de Russie, aide urgente, hospitalisation dans les hôpitaux de Moscou, les frais de rapatriement.

Tou.tes les employé.e.s de l’Université RUDN se présentent à un examen médical primaire (lors de l’embauche) ainsi qu’à des examens médicaux annuels prévus pour les personnes employées dans un établissement d’enseignement.

Tous les événements de masse (hors études, scientifiques ou autres) sont organisés sous haute surveillance du centre KDTs RUDN.

Vie à l’URAP
15 Oct
Un journaliste, un médecin et un architecte se sont rencontrés un jour... au festival «Tavrida ART»

Les étudiants ont prouvé que la création artistique était accessible à tous, quel que soit leur profession. Junior de la Guinée-Bissau est journaliste, Chayan de l’Iran est un futur médecin, Vaïl de la Syrie est architecte. Tous ensemble ils forment un groupe musical. Ils ont joué du saxophone, de la guitare, du tambour, ils ont chantaient et dansaient au grand festival " Tavrida ART " qui a eu lieu du 8 au 12 septembre dans la baie Kapsel en Crimée.

Vie à l’URAP
08 Oct
«Je me suis toujours sentie comme une Russe dans mon âme», — Kasuni Pokuneguda, étudiante de l’URAP

Les contes de fées de Pouchkine, l’amour des enfants, la mise en place d’un nouveau programme éducatif et une thèse à Oxford. Comment l’affection d’enfant a influencé le choix de l’université, quel rôle a joué le prestige de l’URAP et comment Kasuni Pokuneguda, une étudiante du Sri Lanka, voit son avenir.

Vie à l’URAP
05 Oct
Comment les rêves d'enfance cèdent la place aux principes de la vie: «Quand j'ai mis une blouse blanche pour la première fois, quelque chose a cliqué à l'intérieur»

Aman Mohammad Suleiman est étudiant à la Faculté de médecine à l’URAP. Il y a six ans, il est venu d’Afghanistan rêvant d’un métier d’ingénieur. Mais, comme on sait, un homme joue de la trompette et le destin joue avec un homme. Aman s’est inscrit à la faculté de médecine, il envisage aujourd’hui de devenir réanimateur et est fier de ce choix.