La recherche des mécanismes de contrôle efficace et d’adaptation des migrants: Angéla Dolgikova, vice-recteur de l’Université RUDN évoque les modifications apportées au contenu de l’examen pour les migrants arrivant en Russie.

La recherche des mécanismes de contrôle efficace et d’adaptation des migrants: Angéla Dolgikova, vice-recteur de l’Université RUDN évoque les modifications apportées au contenu de l’examen pour les migrants arrivant en Russie.

Le 14 mars 2019 une table ronde sur « Les mécanismes de perfectionnement du système de contrôle des connaissances de la langue russe langue étrangère, l’histoire de la Russie et la législation de la Fédération de Russie lors de l’attribution des titres de séjours sur le territoire de la Fédération de Russie par les citoyens étrangers » organisée au Conseil de la Fédération a également accueilli l’intervention de Doljikova Angéla V., vice-recteur chargé de la formation continue de RUDN, directrice de la Commission du Ministère de l’éducation et de la science pour la méthodologie du contrôle complexe des connaissances.

C’est sous l’égide de Bokova Ludmila N., premier vice-président du Comité du Conseil pour la législation constitutionnelle et la construction de l’état de la Fédération de Russie qu’une plate-forme interdépartementale fut créée pour permettre une discussion en rapport avec l’organisation de l’examen complexe de langue russe pour les migrants arrivant en Russie.

Ludmila Bokova a souligné qu’un ensemble de questionnaires a été mis au point et une infrastructure assez développée a été mise en place dans le cadre du projet de l’organisation de l’examen complexe. Aujourd’hui plus de mille organisations d’état et du secteur privé se chargent de tenir l’examen du russe, dans certaines régions il y a des centres de migrations. Plus de 1,5 million de candidats ont passé l’examen en 2018 en vue d’obtenir le brevet ou le titre de séjour temporaire ou à vie. 270 mille personnes ont obtenu la citoyenneté russe et une partie des citoyens ont également passé l’examen.

Mme Bokova a également mis en valeur le fait que le système étant établi, les normes juridiques restent à travailler. Il faut mettre en ordre le processus-même de l’examen et penser aux critères de sélection des organisations qui s’en chargent. Il est important d’intensifier le contrôle d’état, introduire les mesurer de surveillance dans les

organisations privées. L’importance de l’espace de la langue, c’est -à-dire la possibilité de l’apprendre et de se préparer à l’examen a également été soulignée.

Mme Dolgikova s’est exprimée au sujet de la loi fédérale: «Le projet de la loi mis au point en 2019 par le Ministère de l’éducation et de la science se voit comme le mieux pensé par rapport aux autres versions élaborées pendant les 5 années de l’introduction de l’examen. Pourtant cette dernière édition reste à être mise au niveau surtout dans ce qui concerne le contrôle et la surveillance. Il faut aussi évoquer le problème de certaines catégories qui devraient ne pas être soumises à l’examen, par exemple les candidats ayant un handicap quelconque.

Kazakova Irina, directrice du Département principal pour la migration près le Ministère de l’Intérieur de Russie a approuvé le projet de la loi en mettant en valeur la nécessité de se concentrer sur la possibilité accordée aux établiseements d’enseignement d’accueillir l’examen.

A l’issue de la table ronde les recommandations ont été rédigées à l’attention du gouvernement. Les articles qui sanctionneraient la nécessité de passer l’examen en langue russe, histoire et législation par les citoyens ayant un handical de 1ere catégorie seront mis à la discussion et complèteront le texte de la loi.

Coopération internationale
03 Jun
Le Ministre des affaires étrangères de la République de Sierra Leone fera un cours en ligne pour les étudiants-internationalistes de l'URAP

Le 17 mai, l’URAP a accueilli une réunion entre le recteur de l’URAP Oleg Yastrebov et une délégation du Ministère des Affaires étrangères de la République de Sierra Leone. Les domaines prioritaires pour la formation des spécialistes et le Mémorandum de coopération avec l’URRAP ont été délibérés par David John Francis, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale de la République de Sierra Leone avec la direction de l’université.

Coopération internationale
12 Jan
Le premier Sommet Thématique QS Subject Focus Summit « Langues et Migration dans le Contexte de la Mondialisation » s'est tenu à l'Université russe de l'Amitié des Peuples (URAP)

Le 15 décembre, le premier Sommet Thématique QS dans les domaines " Langues vivantes " et " Linguistique " a débuté à l’URAP. Le sujet du Sommet Thématique QS Subject Focus Summit est " Langues et Migration dans le Contexte de la Mondialisation «.

Coopération internationale
21 Oct 2020
Le premier sommet disciplinaire de QS sur les langues vivantes et la linguistique «Langues et migrations dans le contexte de la mondialisation» se tiendra en décembre 2020 sur la base de RUDN University

Du 15 au 17 décembre 2020, sur la base de RUDN University aura lieu le premier sommet disciplinaire "QS Subject Summit: Langues contemporaines et Linguistique". L’événement sera consacré à la recherche dans le domaine des langues, de la linguistique et des migrations dans le contexte de la mondialisation. 300 experts en langues au sujet de la migration, venus de 50 pays, y prendront part. Le sommet se tiendra en ligne.