Melegik Vladimir Stepanovitch
Melegik Vladimir Stepanovitch
Docteur ès sciences physiques et mathématiques, professeur
Chercheur principale de la Laboratoire de la physique théorétique de N.N. Bogolubov de l’Institut uni des recherches nucléaires (Doubna, Russie), Chef du Centre scientifique des méthodes de calcul aux mathématiques appliquées de l’Institut des mathématiqu, institut des mathématiques appliquées et des télécommunications
1999-2001

savant invité, université libre de Bruxelles, Bruxelles, Belge.

2000

a obtenu le titre « professeur » sur la spécialité « mathématiques ».

2001-2003

professeur invité du département de la physique et astronomie de l’Université d’état de Californie à Long-Beach, Etats Unis.

2005-aujourd’hui

professeur, Université d’état « Doubna », Doubna, Russie.

Prix et primes

Le premier prix pour les jeunes chercheurs de l’institut uni des recherches nucléaires (1982) – pour les recherches « Effets relativistes dans le problème coulombien de trois corps ».

La première prime de l’institut uni des recherches nucléaires (1987) – pour la recherche « Méthode de la résolution du problème quantique-mécanique de trois-parties et son application à la synthèse muso-catalysée.

La deuxième prime de l’institut uni des recherches nucléaires (2012) – pour la recherche « Problèmes multicanaux à la physique de petits corps ».

L’ancien de l’énergétique atomique et production (2010).

La prime de la société américaine de physique (2014) « Arbitre émérite pour les revues APS ».

Science

Vladimir Melegik a calculé l'atlas des sections, qui est utilisé pour interpréter et planifier des expériences en physique des muons.

Il a mis au point un procédé efficace de l'intégration de l'équation de Schrödinger dépendant du temps multidimensionnel, sur la base d'une combinaison d'une représentation variable discrète à deux dimensions et le procédé de séparation-composant du composant proposé par Académicien G.I. Marchuk.

Avec des expérimentateurs de l'Université d'Innsbruck (Autriche), il a trouvé des résonances causées par le confinement (2010), qui permettent de contrôler les interactions interatomiques dans les gaz quantiques enfermés dans des pièges optiques.

Selon des résultats des recherches on a publié plus de 115 articles scientifiques (index Hirsch: 21 Scopus, 23 WoS).

Participation à des projets internationaux et à des subventions:

  • 2010-2017 – subventions scientifiques du programme de Heisenberg-Landau : diffusion multicanale à deux canaux dans une géométrie fermée du guide d'onde harmonique (€ 29 150). Coopération avec Zentrum für Optische Quantentechnologien, Université de Hambourg, Hambourg, Allemagne (PI: Prof. P. Schmelcher et VS Melezhik) Subventions scintifiques du programme Heisenberg-Landau: diffusion multicanale de deux particules dans une géométrie fermée du guide d'onde harmonique (€ 29 150). Coopération avec Zentrum für Optische Quantentechnologien, Université de Hambourg, Hambourg, Allemagne (PI: Prof. P. Shmelcher et B. Melezhik)
  • 2012-2013 - DFG Research Grant: Résonances magnétiques de Feshbach dans la géométrie fermée des guides d'ondes atomiques (€ 6900). Collaboration avec Zentrum für Optische Quantentechnologien, Université de Hambourg, Hambourg, Allemagne (PI: Prof. P. Schmelcher)
  • 2014 - Subvention de la Fondation des recherches fondamentales de la Russie: étude théorique des collisions atomiques dans la géométrie fermée des pièges optiques (₽ 200 000). (PI: Prof. V.S. Melezhik)
  • 2016 - subvention du représentant plénipotentiaire de la République du Kazakhstan à l’Institut uni des recherches nucléaires: Etude théorique de la dynamique de tunneling des atomes ultra froids à travers les parois des pièges optiques anharmoniques (13 000 dollars). Coopération avec l'Université nationale du Kazakhstan. Al-Farabi, Almaty, Kazakhstan (IP: Prof. V. S. Melezhik et Dr. A. Bekbaev)

Intérêts scientifiques

 La physique de plusieurs corps, le problème coulombien de trois corps et son application en physique atomique et muonique (synthèse catalysée par muon)

Méthodes de calcul mathématiques en application de la physique quantique, méthodes non perturbatrices pour l'équation de Schrödinger stationnaire et dépendant du temps

Atomes et molécules ultra-froids dans des pièges, des atomes et des ions limités dans des champs forts.